Le novice de Serrabona

Publié le par Patrick Dombrowsky

Le novice de Serrabona

Avec, à nouveau, l'aide familiale pour la couverture

On ne sait que rarement les tribulations que subit une histoire entre le moment où est écrite la première phrase, et celui où arrive (enfin!) le point final. Il y a en effet d'innombrables raisons pour l'auteur de faire évoluer son récit, ses personnages, son enquête...
Le novice a été particulièrement chamboulé par rapport à ce que j'avais pensé en faire initialement. Comme l'annonçaient d'ailleurs assez explicitement les dernières pages du roman précédent (Les anges de Saint Genis), Jaume mon enquêteur allait partir à la rencontre de la grande Histoire, dans la bourgade cerdane de Llívia.

Et puis... Un meurtre à résoudre, encore une fois, l'a arrêté en route; d'autant que son ami Francisco Llonch semblait y être mêlé.

Et surtout, je n'ai pas tardé à me rendre compte qu'il serait assez difficile de rendre chronologiquement crédible un déplacement en Cerdagne, au milieu du XVII° siècle, dans le cadre d'un livre pas trop épais...

Alors, privilège exclusif de l'auteur, j'ai tout modifié en cours de route. Et j'en ai profité par remplacer les réels personnages historiques (il en reste quand même...) par plusieurs de ... mes propres ancêtres, qui viennent ainsi rejoindre Jaume Ribera lui-même dans la galerie de mes personnages de roman.

Puissent-ils, là où ils sont, me pardonner des rôles que je leur ai fait jouer!

Publié dans Mes enquêtes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article